Même avec la hausse du taux d’usure, les professionnels recommandent de garder la tête froide étant donné que les taux des crédits immobiliers ont connu une hausse importante. Si ce taux était de 1,58% à la fin du mois d’août, actuellement, il est de 1,72%. Cette forte hausse du taux de crédit immobilier s’explique par le resserrement de la politique monétaire de la Banque Centrale Européenne. Serait-il plus facile d’avoir un crédit immobilier dans les prochains jours/semaines ? Réponse de la rédaction.

Qu’est-ce qu’implique la hausse du taux d’usure ?

Depuis le début du mois d’octobre 2022, le taux maximum légal du prêt immobilier est de :

  • 3,05 % pour un crédit de 20 ans et plus,
  • 3,03 % pour les prêts avec une durée inférieure à 20 ans,
  • 3,03 % pour un crédit avec une durée inférieure à 10 ans

La Banque France a ainsi affirmé dans un communiqué qu’il s’agit là d’une « hausse bien proportionnée et plus marquée qu’en juin dernier, en accord avec le ministre de l’Économie et des Finances ». A titre de rappel, le taux d’usure est un dispositif mis en place pour protéger les particuliers des conditions d’emprunt abusives. Cela concerne, entre autres, l’assurance emprunteur ou encore le taux de crédit appliqué par l’établissement bancaire. Avec cette hausse toutefois, certains emprunteurs ayant eu des dossiers refusés par les banques en raison du taux d’usure déconnecté des taux immobiliers se verront accepter. Malheureusement, cela ne sera que d’une courte durée puisque les taux immobiliers continuent aussi d’augmenter.

conseiller

© Stock Unlimited

Refus de prêt à cause du taux d’usure : pourquoi ?

Beaucoup d’emprunteurs se voient refuser leur demande de crédit immobilier. A cause de ce taux d’usure, ils sont ainsi considérés par les établissements financiers comme des profils à risques en termes de remboursement. En d’autres termes, si une banque se fie au TAEG et que celui-ci est supérieur au taux d’usure, elle ne peut pas proposer une offre de prêt légalement au demandeur. Le dossier de ce dernier sera automatiquement refusé.

C’est le moment idéal pour prétendre à un crédit immobilier !

Cette hausse du taux d’usure est indiquée ainsi par certains professionnels comme étant une bonne nouvelle à court terme. Certes, une hausse de près d’un demi-point n’est pas négligeable puisque cela permet aux conseillers bancaires d’assouplir un peu plus leurs critères.

C’est donc le bon moment pour ceux qui veulent se lancer. Pourquoi ? Tout simplement parce que les taux des OAT (Obligations Assimilables au Trésor) sont aussi en augmentation. Si cela continue dans les prochains jours ou les prochaines semaines, les banques devront alors revoir leurs barèmes. Pour les emprunteurs qui veulent concrétiser leur projet, ils doivent ainsi saisir cette opportunité de la hausse des taux d’usure. Pour ce mois d’octobre, la hausse des taux d’usure est ainsi combinée à une certaine stabilité des taux nominaux. Une possible nouvelle hausse des taux des crédits immobiliers viendra certainement tout chambouler d’ici les prochaines semaines