Pendant la durée du prêt, plusieurs évènements peuvent survenir pour bouleverser les dépenses mensuelles de l’emprunteur : naissance d’un enfant, achat d’une voiture, perte d’emploi du conjoint, etc. Cette augmentation des charges fait en sorte que le paiement des mensualités devient trop lourd surtout lorsqu’un crédit à la consommation a été greffé. Dans ce cas, une solution existe pour remédier à la situation : le rachat des prêts immobilier et consommation.

Rachat de prêt immobilier : c’est quoi ?

Pour mieux comprendre la définition de rachat de prêt, il faut analyser cette mention : « Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager ». Cette mention implique donc que peu importe les évènements qui interviennent dans la vie de l’emprunteur, heureuse ou malheureuse, le prêt doit être remboursé. Si les assurances restent garantes du paiement en cas de décès ou perte d’emploi et les pénalités pour paiement anticipé se substituent aux intérêts non payés en cas de remboursement avant terme, dans les autres cas il faut rembourser l’intégralité du montant dû, intérêts compris.

Obtenir un rachat de crédit aide l’emprunteur à s’acquitter de sa dette en révisant soit le taux, soit la mensualité et la durée du crédit. Le rachat de prêt revêt plusieurs noms : la restructuration de crédit, la consolidation de crédit, le regroupement de crédit. Son objectif reste le même : alléger la mensualité pour permettre au débiteur de l’acquitter convenablement. Les modalités du rachat de prêt sont donc la baisse du montant de la mensualité du prêt immobilier et en contrepartie, rallonger la durée. Avec le regroupement du prêt immobilier avec les autres prêts, l’emprunteur peut obtenir un taux fixe et une échéance unique. Ce cas de figure est intéressant quand l’emprunteur a souscrit 1 ou plusieurs crédits à la consommation.

réflexion ordinateur

© Stock Unlimited

Techniques de négociation de rachat de prêt

Un prêt renégocié doit être un crédit révisé à l’avantage de l’emprunteur. De ce fait, la renégociation prend en compte quelques points. La renégociation d’un prêt en passe d’être remboursé, en termes de durée et en termes de montant, n’est pas avantageuse et inutile. À cet effet, le capital restant dû doit être significatif. Le paiement du reste de la dette avec les nouvelles dispositions du prêt doit être plus abordable que les dispositions de l’ancien crédit. La différence entre l’ancien taux et le nouveau taux demandé doit être d’au moins 1 point si l’emprunt est dans son premier tiers de son remboursement, et d’au moins de 2 points s’il est dans le deuxième tiers de remboursement. Au tiers de la fin de remboursement, le rachat de crédit ne sera plus intéressant.

Les procédures pour le regroupement de crédit et les documents à présenter

Pour regrouper tous les crédits, il faut passer par les étapes à commencer par s’adresser aux banques ou organismes de prêt, y compris le titulaire de la créance, pour voir leur offre. Il faut par la suite faire une simulation parmi les offres et choisir la plus avantageuse. Le rachat de crédit auprès de sa propre banque est le plus simple. Cela ne demande que la signature de l’avenant au contrat du prêt initial. Cependant, il se peut que pour maintes raisons, la banque refuse la renégociation.

Se faire regrouper son crédit par une autre banque est la deuxième solution. Le courtier en rachat de crédit joue un rôle essentiel, car il peut effectuer lui-même toutes les procédures. Il peut garantir les avantages de l’emprunteur grâce à ses relations privilégiées avec plusieurs banques et négocier le meilleur taux. Si cette procédure vise à abaisser le montant des mensualités, le recours à un courtier peut aider en obtenant la meilleure négociation possible du taux d’intérêt. Dans tous les cas, il faut correctement formuler à son conseiller son souhait pour avoir un nouveau prêt adapté à ses besoins : une durée plus courte ou des mensualités plus basses.

Pour obtenir un rachat de crédit, l’emprunteur doit fournir les documents suivants : état civil, revenus et charges, niveau d’endettement et patrimoine immobilier pour l’étude de projet ; hypothèque sur les biens immobiliers, pièces justificatives de la situation financière et l’attestation de non fichage FICP à la Banque de France pour les garanties. À noter que le délai moyen pour obtenir un rachat de crédit est de 1 mois, surtout si le regroupement implique un crédit immobilier.