Plébiscité par de nombreux investisseurs, malgré le prix au m² nettement supérieur, l’acquisition dans le neuf présente bien des avantages. De l’exonération de la taxe foncière aux frais de notaire réduits, zoom sur ces points forts.

Frais de notaire réduits

Fixés à environ 7 à 8% du montant total de l’acquisition dans l’immobilier ancien, les frais de notaire dans le neuf s’estiment à 3% environ. C’est ainsi l’un des plus gros avantages de ce type d’acquisition. En d’autres termes, l’acquéreur peut ainsi réaliser d’importantes économies. A titre d’illustration, si le bien a une valeur de 300 000 €, les frais de notaire s’estiment à 21 000 € dans l’ancien. Pour un bien neuf, ces frais s’estiment donc à 9 000 €.

Logement économe en énergie

Exit les travaux de rénovation ! Le programme immobilier neuf garantit à l’acquéreur l’achat d’un logement répondant aux dernières normes de construction. Par conséquent, ce type de bien requiert moins d’argent au moment de l’emménagement. Cela a aussi un impact direct sur les factures d’énergie étant donné que les consommations énergétiques sont parfaitement maîtrisées. Pour les bâtiments à usage d’habitation, par exemple, la réglementation thermique 2012 impose une consommation énergétique maximale de 40 kWh/m², voir un peu plus pour certaines régions moins ensoleillées.

Programme immobilier neuf Bois Colombes

© Trouver-un-logement-neuf.com

Protection juridique très solide

S’il y a bien un grand avantage d’une acquisition dans le neuf, c’est certainement les différentes garanties proposées par les constructeurs. Il y a entre autres la garantie de parfait achèvement. Cette garantie qui s’étale sur 12 mois à partir de la date de réception des travaux concerne essentiellement les éventuels dommages affectant la construction. Il y a aussi la garantie décennale. Valable pendant 10 ans à partir de la date de réception des travaux, cette garantie concerne les dommages fragilisant la structure du logement. Ainsi, les garanties liées à la VEFA permettent d’être tranquille pour des années.

Différentes modalités de financement possibles

Quelques aides financières sont destinées à l’immobilier neuf. Pour les primo-accédants, par exemple, il y a le Prêt à Taux Zéro (PTZ). Ce dernier est certes octroyé sous conditions de ressources et selon quelques paramètres concernant le bien (localisation, prix, etc.), il est toutefois cumulable avec d’autres prêts immobiliers. Mis à part le PTZ, il y a également le prêt social location-accession (PSLA). Ces différents dispositifs ont l’avantage de pallier au manque d’apport personnel pour certaines catégories d’acquéreurs. Si l’acquéreur fait l’achat d’un logement neuf dans le but d’investir, il peut profiter de certains dispositifs comme la loi Pinel, la loi Censi-Bouvard, etc.

A titre de rappel, il convient de rappeler que l’acquéreur peut bénéficier d’une TVA réduite à 5,5 %. Pour en profiter, il faut que le logement neuf soit acquis en VEFA.

Confort de vie optimal

Habiter dans un logement neuf permet à l’acquéreur de profiter d’un confort de vie optimal grâce à la qualité des matériaux de construction utilisés. En plus de réduire la facture d’énergie, la construction selon les normes assure une isolation thermique de qualité, un système de chauffage performant et une meilleure qualité de l’air. Les résidents peuvent ainsi profiter d’un bien avec une température constante très agréable et valorisant l’éclairage naturel.