Quel volume choisir pour son récupérateur d’eau ?

Récupérateur d'eau mural

Le récupérateur d’eau est un dispositif écologique et économique qui permet de collecter et de stocker les eaux de pluie afin de les réutiliser à des fins domestiques ou agricoles. Cependant, choisir le bon volume pour son récupérateur d’eau est essentiel pour en tirer pleinement avantage tout en respectant les besoins et les contraintes de chaque utilisateur.

Les critères à prendre en considération pour son récupérateur d’eau

– Évaluer et anticiper la quantité d’eau nécessaire

Il faut commencer par évaluer la quantité d’eau nécessaire à votre utilisation quotidienne. Pour cela, prenez en compte le nombre de personnes vivant dans le foyer, leurs habitudes de consommation d’eau ainsi que les activités extérieures telles que l’arrosage du jardin. Un calcul approximatif vous permettra de déterminer une base de volume pour votre récupérateur d’eau.

A découvrir également : Comment dénicher un mas dans les Pyrénées-Orientales ?

Il est conseillé d’anticiper l’usage que vous ferez de l’eau stockée. Si vous envisagez d’irriguer un grand jardin ou d’utiliser l’eau pour des tâches ménagères, il peut être pertinent de choisir un récupérateur d’eau de grande capacité, afin de ne pas être à court d’eau pendant les périodes sèches.

– Prendre en considération les conditions climatiques de votre région

Mis à part vos besoins en eau, vous devez également prendre en considération les conditions climatiques de votre région. Dans les zones où les précipitations sont fréquentes et abondantes, un récupérateur d’eau de plus petite taille peut suffire. En revanche, dans les régions plus arides, il est préférable d’opter pour un réservoir plus conséquent pour profiter des rares périodes pluvieuses.

– Tenir compte de l’espace disponible pour installer votre récupérateur d’eau

Un autre élément crucial à prendre en compte est la surface de collecte d’eau. Si vous disposez d’une toiture spacieuse, vous pourrez collecter davantage d’eau de pluie, ce qui justifie l’utilisation d’un récupérateur de plus grande capacité. En revanche, si votre surface de collecte est limitée (un abri de jardin par jardin par exemple), un réservoir de moindre volume sera plus adapté. Si vous disposez d’un petit jardin ou d’une cour restreinte, opter pour un modèle compact ou des récupérateurs d’eau en forme de tonneau peut être une solution astucieuse.

Récupérateur d'eau enterré

© Leroy Merlin

Cuve enterrée ou cuve extérieure ?

Il existe deux principales catégories de récupérateurs d’eau de pluie : les aériens et les enterrés. Les récupérateurs aériens sont disponibles dans une gamme de capacités allant de 200 litres à 2 000 litres, tandis que les récupérateurs d’eau de pluie enterrés offrent des volumes plus importants, allant de 2 000 litres jusqu’à plus de 5 000 litres.

Les cuves enterrées offrent l’avantage d’être invisibles, préservant l’esthétique du jardin et prenant moins de place. Elles sont mieux protégées contre les intempéries, prolongeant leur durée de vie. Cependant, leur installation est plus coûteuse et compliquée, nécessitant des travaux d’excavation, et les réparations sont plus difficiles et coûteuses.

Les cuves extérieures sont plus faciles à installer et à entretenir. Elles sont moins chères à l’achat et offrent une capacité de stockage variable. Cependant, elles sont visibles et peuvent affecter l’esthétique du jardin. Elles occupent également plus d’espace et sont plus exposées aux variations de température et aux intempéries.

ARTICLES LIÉS