Taux d’usure en hausse : facilité pour emprunter en début d’année 2023

conseillère

2023 commence et devrait être assez tendue dans le secteur bancaire. En effet, il serait de plus en plus difficile d’obtenir un crédit immobilier, malgré le fait que les taux d’usure proposés par les banques soient en hausse.

Qu’est-ce qu’un taux d’usure ?

Pour le définir simplement, le taux d’usure est le taux d’intérêt maximum que les banques peuvent fixer pour un emprunt. Il est fixé en fonction de la durée du crédit et se basera sur le capital emprunté à la banque. Les banques devront tenir compte du taux moyen par trimestre appliqué sur le contrat d’emprunt.

A découvrir également : Crédit immobilier : des critères assouplis pour 2021

Il faut faire la différence entre le taux d’intérêt simple et le taux d’usure. Dans le premier cas, on parle du coût du crédit qui devra être versé tous les mois. Celui-ci ne change pas si vous avez choisi un crédit à taux fixe. D’ailleurs, celui-ci a aussi connu une légère reprise au cours de l’année 2022. Il était en moyenne de 1.8% pour le crédit immobilier.

En quelques sortes, le taux d’usure est surtout une mesure de protection des emprunteurs contre les banques et les manœuvres trop commerciales de certaines d’entre elles. C’est une norme à respecter quand il faut calculer le taux d’intérêt à appliquer à un crédit immobilier. Cela vaut aussi pour les emprunts à taux variables.

A lire également : Comprendre le prêt à taux zéro en fonction des zones géographiques

Le taux d’usure de janvier 2023

Depuis le début d’année 2023, ce taux d’usure pourrait aller jusqu’à 3.60% contre 3.05% auparavant sur 20 ans. La tension serait donc de 0.55% en moyenne. Cela ne risque pas de s’arrêter là selon la Banque de France. Une autre augmentation aura lieu avant décembre. Ce n’est pas la première augmentation connue sur le taux d’usure. En octobre 2022, une hausse de 0.50% avait déjà été enregistrée.

Les conséquences de cette augmentation

Cette augmentation n’est pas sans risque pour les emprunteurs. En effet, le taux d’usure laisse de plus amples libertés aux établissements bancaires. En effet, cela peut impacter sur le taux d’intérêt à appliquer sur les emprunts à compter de janvier 2023.

Selon les experts, cette hausse pourrait se négocier dans les 0.48% en moyenne, ce qui mettra fin à la tendance des taux bas et des crédits à petit prix. Les ménages aux revenus modestes auront encore plus de mal à prétendre à un emprunt. Cette mesure a d’ailleurs pour but de les protéger du surendettement. Cela enlève toute tentation de faire un prêt.

Cette nouvelle augmentation du taux d’usure n’inquiète néanmoins pas les banques et les établissements financiers. La dernière hausse n’a pas empêché la France de rester numéro 1 des pays où il y a plus de crédit en Europe en 2022. La production de crédit reste toujours très importante dans le pays. Cette augmentation des taux d’usure des crédits immobiliers sera maintenue jusqu’au mois de mars 2023.

Hausse des taux d’usure : bonne ou mauvaise nouvelle ?

Il s’agit d’une bonne nouvelle pour certaines catégories d’acquéreurs dont les dossiers étaient bloqués ces derniers mois. Grâce à cette initiative de la Banque de France, certains emprunteurs pourront faire valider leur projet immobilier qui, malgré leur solvabilité, n’avaient pu emprunter à cause de cette réglementation. Comme précisé ci-haut, d’autres ménages du marché du crédit vont encore toutefois être exclus.

ARTICLES LIÉS