isolation maison

Comment financer l’isolation de sa maison ?

Face à l’envolée des prix de l’énergie, mais aussi pour s’aligner à la protection de l’environnement, isoler votre maison est plus que nécessaire. Par conséquent, les travaux relatifs à l’isolation réalisée de manière optimale présentent de nombreux avantages aussi bien pour votre budget, sur le long terme, que pour la nature. Vous vous demandez toutefois : par quel moyen allez-vous financer vos travaux d’isolation ? Voici les différents types de financement qui s’offrent à vous.

Le crédit bancaire pour financer vos travaux d’isolation

Comme la majorité des propriétaires, vous pouvez opter pour un crédit bancaire pour réaliser vos travaux d’isolation. Parmi les différents financements, il y a tout d’abord l’éco-prêt à taux zéro ou éco-PTZ. Ce taux avec 0 € d’intérêt permet de financer vos travaux de rénovation énergétique. Etant donné qu’il s’agit d’un prêt aidé, il est donc proposé par quelques banques seulement. Le montant maximal que vous pourrez percevoir est de 50 000 €. Il a l’avantage d’être attribué sans condition de ressources. Pour en bénéficier, toutefois, vous devriez être propriétaire occupant ou bailleur d’une maison construite depuis plus de 24 mois. De plus, les travaux doivent être réalisés par une entreprise Reconnue garant de l’environnement (RGE).

Mis à part l’éco-PTZ, vous pouvez également opter pour le prêt consommation afin de réaliser des travaux d’isolation. Ce type de crédit, tel celui proposé par Younited, permet de financer aussi bien les travaux du gros œuvre que les travaux du second œuvre. Vous pouvez ainsi utiliser le fonds pour le soufflage de laine de roche ou laine de verre dans vos combles, pour l’installation de panneaux isolants sur vos murs extérieurs, etc. Avec ce prêt, vous pouvez même financer l’achat de certains matériaux. Selon les professionnels, le budget alloué pour les travaux d’isolation de votre maison varie de 30 à 200 €/m2. Les dépenses engagées peuvent ainsi être totalement financés par un crédit travaux. Vous pouvez emprunter entre 200€ et 75 000€.

Les aides à l’isolation

Mis à part les crédits bancaires, vous pouvez également prétendre à quelques aides. Citons entre autres :

MaPrimeRénov’ :

Aide accordée par l’Agence nationale de l’Habitat (ANAH), tous les propriétaires peuvent prétendre à MaPrimeRénov’ s’ils ont un logement construit depuis au moins 15 ans. 2 critères permettent toutefois de déterminer le montant de la prime accordée, à savoir :

  • vos revenus en tant que demandeur

  • le gain écologique généré par les travaux que vous allez initier.

MaPrimeRénov’Sérénité :

Cette prime s’adresse surtout pour les locataires ou les propriétaires occupants modestes ou très modestes. A titre d’information, les travaux doivent être réalisés par un artisan RGE ou Reconnu Garant de l’Environnement. Il faut ainsi vous informer sur le sujet si vous vous en profitez.

Le chèque énergie :

Ce chèque est d’un montant de 48 à 277 €. Il est accordé par l’Etat pour les ménages modestes pour financer une partie des travaux d’isolation. Là encore, les travaux doivent aussi être réalisés par un artisan RGE.

La prime CEE :

Il ne s’agit pas d’une aide de l’Etat. La prime CEE est plus spécifique étant donné que c’est un dispositif mis en place pour permettre aux entreprises polluantes de soutenir les travaux écoresponsables des particuliers. Au même titre que MaPrimeRénov’, les conditions de ressources constituent le premier critère pour en bénéficier.