Considéré comme étant le projet de toute une vie, la construction d’une maison requiert de nombreuses étapes et démarches. Le confort, l’esthétisme ainsi que le budget à allouer dans la concrétisation dudit projet font partie des préoccupations des futurs propriétaires. Puisqu’il y a d’innombrables matériaux et de style, le choix s’avère alors difficile. Zoom les différents types de maison sur le marché et les critères pour choisir le modèle de la maison parfaite.

Quel type de maison choisir ?

Maison de plain-pied ou à étage ? Avec ou sans comble ? Il y a tant de choix de modèles de maison (cliquez ici pour voir une gamme complète de constructeur) qu’il est difficile pour les futurs propriétaires de s’y retrouver. Voyons ensemble les points forts et les points faibles de chaque type de maison afin d’arriver à une décision tout à fait objective.

– Plain-pied

La maison de plain-pied est facile à aménager. Puisqu’elle se compose essentiellement d’une grande pièce à vivre et de peu de cloisons, elle a le mérite d’être conviviale. La circulation est aussi aisée étant donné que toutes les pièces se trouvent sur un même niveau. Elle est adaptée pour tous (couple avec enfant en bas-âge, personne âgée ou à mobilité réduite, etc). Le principal inconvénient de ce type d’habitat réside dans le fait qu’elle requiert un grand terrain.

plan maison plain pied

© LesMaisons.com

– À étage

Ce type d’habitat vous permet de créer deux espaces distincts. Les pièces de vie (cuisine, salon, salle à manger, salle de bain.) peuvent se trouver au rez-de-chaussée et l’étage peut être consacré aux espaces plus intimistes (chambres, bureau, dressing, etc). Les propriétaires profitent ainsi d’une surface habitable plus importante. Tel est le cas de la maison R+1 ou R+comble. Le principal inconvénient de ce type d’habitat est certainement la présence d’un escalier qui prend beaucoup d’espace et requiert de nombreuses précautions dont la barrière de sécurité pour les jeunes enfants. La maison à étage n’est pas non plus adaptée aux personnes présentant un handicap moteur.

– Moderne

La maison modernese démarque par son caractère moderne et innovant. Elle est reconnaissable grâce à ses lignes épurées et sa sobriété. Tel est le cas la maison cubique. En plus des techniques innovantes de construction mises en place, ce genre de bien immobilier nécessite aussi l’utilisation de matériaux nobles comme le verre ou encore les pierres naturelles. Par conséquent, le coût est certainement le principal inconvénient de ce type d’habitat.

plan maison cubique

© LesMaisons.com

– Sur mesure

La maison sur mesure se définit en 3 mots : moderne, écoénergétique et économique. Pour concevoir la maison idéale à la carte, il convient toutefois de déterminer au préalable le budget. C’est en fonction de celui-ci que le plan va être créé. Parmi les inconvénients, il faut s’attendre à débourser une somme plus importante qu’avec un modèle standard. Il faut également donner de son temps dans toutes les étapes de la conception à la finition.

– Chalets et maisons en pierre

Chalets et maisons en pierre sont des constructions qui préservent le charme et les traditions architecturales locales propres à une région. Par conséquent, il faut miser sur les techniques de construction ancestrales lorsqu’il est question de construire une telle maison . Sentiment d’appartenance, plus-value et esthétique intemporelle font partie de ses avantages. Le principal inconvénient de ce type d’habitat est toutefois le temps que peut prendre la construction. En effet, le chantier est composé d’artisans spécialisés qui doivent se relayer et certains ne peuvent intervenir qu’après que d’autres aient finis leurs travaux d’où un agenda plus compliqué à mettre en place.

Comment sélectionner un modèle particulier ?

Il y a plusieurs critères à prendre en compte pour bien choisir le modèle de sa future demeure. En ayant connaissance de ces informations, vous pouvez vous lancer en toute quiétude dans votre projet de construction.

– Le budget

C’est en fonction du budget disponible qu’il est possible de déterminer la surface habitable souhaitée, le style architectural ainsi que les finitions. Le plan de la maison sera aussi adapté en conséquence. Il convient de le définir en amont. Il est en effet préférable de consulter son banquier voire un courtier en crédit avant de contacter des constructeurs ou architectes.

– La configuration du terrain

Il faut également tenir compte de la nature du sol et de la pente naturelle de votre terrain. Prendre en considération la configuration permettra surtout d’envisager, par exemple, des extensions futures.

– Le style

Il est vivement recommandé de se renseigner auprès de la mairie avant de choisir le style architectural à adopter. Il y a en effet de nombreuses contraintes qui peuvent concerner la hauteur de la maison, mais aussi et surtout son aspect extérieur (le respect des distances, les coloris) de l’habitat. Lire le PLU est donc nécessaire.