Définition : crowdfunding immobilier

Le crowdfunding immobilier représente pour les particuliers une opportunité pour investir dans la pierre à partir d’un petit budget. Ainsi, un promoteur qui a besoin d’un financement pour réaliser une opération immobilière peut ainsi se lancer dans le financement participatif concocté par les plateformes de crowdfunding. Concrètement, ces dernières trient les programmes immobiliers par rapport à la faisabilité du projet et aussi par rapport à la capacité financière du promoteur et proposent à des investisseurs particuliers d’investir.

Qu’est-ce qu’un crowdfunding immobilier ?

Le crowdfunding est un processus de financement participatif pour mener à bien un projet. Une plateforme en ligne va permettre de regrouper des particuliers qui vont parfois investir de petites sommes.

Le crowdfunding immobilier est ainsi le financement participatif pour concrétiser un projet immobilier. C’est une opportunité intéressante pour les épargnants qui veulent devenir investisseurs dans l’immobilier, tout en obtenant plus rapidement une forte rentabilité.

Trois acteurs principaux sont mis en relation par le crowdfunding immobilier, à savoir :

  • le promoteur immobilier ou porteur de projet,
  • la plateforme de crowdfunding,
  • les particuliers ou épargnants.
crowdfunding immobilier anaxago

© capture Anaxago

Les plateformes de crowdfunding proposent aux investisseurs particuliers que des programmes immobiliers pertinents issus d’une sélection minutieuse. Le promoteur immobilier sélectionné dispose, en effet, de toutes les qualités indispensables vis-à-vis des critères imposés par les plateformes. Après l’opération, le promoteur immobilier restitue le capital des investisseurs et des intérêts tirés de l’opération immobilière. Ainsi, les 3 acteurs tirent profit de cette opération :

  • le promoteur immobilier a réussi à monter son projet,
  • la plateforme de crowdfunding récupère une commission,
  • les particuliers récupèrent leur mise + des intérêts.

Bien sûr, cette opération peut présenter des risquent. L’investisseur doit donc bien sélectionner les projets et promoteurs pour que le programme aille jusqu’au bout et qu’il récupère les fonds souhaités.

Tout le monde connaît les aléas possibles de la construction immobilière, par exemple : la mauvaise exécution ou le retard des prestataires, les coûts imprévus, le manque d’acheteurs à cause du prix de vente trop élevé, etc. Ces aléas ont des impacts négatifs sur la gestion de trésorerie du promoteur immobilier qui n’arrive pas à respecter les objectifs du crowdfunding immobilier. Même si les plateformes font un grand travail pour sélectionner les meilleurs projets, tout investisseur doit redoubler de vigilance pour sélectionner ceux qui sont les plus attractifs.

Exemple de plateformes de crowfunding immobilier

Voici quelques plateformes de référence dans le domaine du crowfunding immobilier :

  • homunity : sur le marché depuis 2014
  • koregraf : sur le marché depuis 2014
  • wiseed : sur le marché depuis 2008
  • lymo : sur le marché depuis 2011
  • Anaxago : créée en 2012.

Le financement participatif permet aux investisseurs de réaliser un placement immobilier à partir de 1 000€, pour une durée de 24 mois en moyenne, avec un intérêt entre 8% et 12%.